Abdullah était au comptoir lorsqu’il se mit à réfléchir sur son sort.  » Je suis heureux d’avoir ma richesse ici. Puisse Dieu bénir l’Humanité qui passe devant moi… »

Ses mots résonnent encore de cette candide résignation.

Magasin de pièces détachées. Alexandrie. Egypte. copyright boubékeur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s